A quel âge peut-on débuter l'Aïkido ?

Bien qu’il soit possible d’assurer la pratique de l’aïkido dès l’âge de trois ans, au sein du club nous prenons en charge les enfants dès l’âge de 6-7 ans.

Quand peut-on commencer ?

Il est possible de commencer l'aïkido à tout moment de l'année, étant toutefois, entendu que le dojo ferme durant les mois de juillet-août.


Et si je ne suis pas sportif ?

L'aïkido n'est pas un sport mais un art martial. Aucune performance physique n'est requise en tant que telle. Il est donc possible d'évoluer progressivement en puissance, souplesse et rapidité selon son propre rythme. 

Y-a-t-il des cours par niveau ?

Non, les anciens et les débutants pratiquent ensemble. Cela permet aux débutants de progresser plus vite au contact des plus confirmés et aux anciens de travailler leurs bases avec les nouveaux venus.

Est-ce que je risque de me blesser ?

Sur un plan strictement médical, les contre-indications sont limitées grace à la grande capacité de modulation de la pratique de l’aïkido. En effet, une pratique modérée et régulière de l’aïkido permet de préserver la santé. Il faut cependant garder à l’esprit que l’aïkido est avant tout un art martial, et non une gymnastique d’entretien. Un risque de traumatisme n’est jamais exclu, en particulier au niveau des genoux. Il faut en tenir compte dans sa pratique.


Vais-je apprendre à me battre ?

C’est essentiellement une motivation de débutant, car rapidement on se rend compte que l’aïkido n’est pas le plus facile et court chemin pour y arriver. A haut niveau, l’efficacité est réelle mais le cahier des charges est tellement ambitieux en aïkido, notamment en termes d'Harmonie, que la recherche n'est pas centrée sur la seule efficacité pratique martiale.

Quelle est la formation des professeurs ?

Le club est affilié à la FFAB, fédération agréée par l'État, qui organise les formations indispensables (écoles de cadres, formation continue, «enseignants jeunes») à l’encadrement sportif et pédagogique. Il existe actuellement deux filières d'enseignements :

•    le brevet fédéral (BF) permet d’appréhender les fondements de l’enseignement de l’aïkido  pour pouvoir animer un cours à titre bénévole.

•   les diplômes d’État (CQP, DEJEPS, DESJEPS), plus complets, permettent à son titulaire d’enseigner l’aïkido contre rémunération dans toutes les structures publiques ou privées. A partir du niveau DEJEPS, le titulaire est également formateur d’enseignants, responsable de la formation ou de la coordination technique d’une structure.

Conformément à la loi, les diplômes des enseignants  ainsi que l'attestation de la fédération sont affichés au club.


Quelle est la différence entre la cotisation et la licence-assurance ?

La cotisation est le droit d'entrée et d'affiliation du pratiquant à son dojo. La licence-assurance concerne quant à elle l'affiliation du pratiquant à la fédération et son assurance pour la pratique de l'aïkido tant au dojo qu'en stage ou démonstration.  


Quels sont les différents documents à fournir pour débuter la pratique ?

Vous devrez remplir annuellement un formulaire de demande de licence-assurance. De plus, la présentation d’un certificat est exigée lors de la demande d’une nouvelle licence (primo-licence, changement de club, reprise après un arrêt…) ainsi que lors d’un renouvellement de licence tous les trois ans.

A compter du 1er juillet 2017, les pratiquants devront remplir, dans l’intervalle de ces trois ans, un questionnaire de santé arrêté par le ministre chargé des sports. Ce questionnaire est la propriété du licencié et le club n’a pas à la récupérer. Il permet simplement d'indiquer  au pratiquant s’il doit fournir un certificat médical pour renouveler sa licence sportive. Ainsi, c’est la responsabilité du pratiquant qui est engagée en fonction des réponses qu’il aura fournies. Cette réponse est tracée chaque année sur la demande de licence assurance.

Vous devez toujours être en possession de votre licence-assurance au dojo ou en déplacement.